Chenilles processionnaires

Igor-trompe-la-mort. Une chenille processionnaire l’a rendu tellement malade que je le voyais mort. Mardi 3 mars en rentrant de la balade vers 15 h Igor a voulu rester dans le jardin. No problem, c’est tout fermé, il ne risque rien.

Vers 16 h, Igor vomit ses croquettes. OK, je surveille. A 17 h il vomit de nouveau. Étrange. A 18 h toute la famille doit partir, nous avons rendez-vous chez le notaire. J’aurais pu prendre Igor, mais comme il vomit deux fois, ce n’est pas le moment. Je le laisse avec Luna le grand caniche et Ananas la chatte.

Trois heures plus tard (21 h) nous rentrons et Igor est derrière la porte, il est visiblement affolé, pleure, a la gueule toute mouillée de bave, a l’air d’avoir quelque chose coincé sur le côté gauche de la bouche. Je le mets immédiatement dans la voiture et nous partons vers l’école vétérinaire qui assure les urgences de nuit.

En chemin j’essaie de comprendre ce qui a pu lui arriver. Je suppose qu’il a quelque chose coincé dans la bouche, mais quoi et comment ? Rien ne s’est passé pendant la balade, ça doit être quand il est resté dehors. Dans le jardin alors, mais quoi ? Igor aime les bâton, il a peut-être mâché quelque chose qui s’est coincé ? Il ne me laisse pas regarder et a visiblement très mal. Pourquoi a-t-il vomit ? Est-ce lié ou non ?

D’un coup il me vient une horrible idée, et si c’était une chenille processionnaire ? Je sais qu’il y a des nids dans notre pin, on les fait enlever en mars, mais ce n’est pas encore fait cette année. Je n’ai pas vu de chenilles, mais comme il a beaucoup plu, je n’ai pas passé beaucoup de temps dans le jardin.

En arrivant à l’école deux étudiants en 4ième et 5ième année évaluent Igor. Il ne leur donne pas l’impression d’être critique, il remue un peu la queue. L’hyper salivation est étrange, mais ça ne doit pas être grave. Je leur parle de mon hypothèse chenilles processionnaires, et là tout d’un coup, ils nous prennent plus au sérieux

Assez rapidement l’interne vient nous voir et indique qu’il va devoir endormir Igor car il ne se laisse pas examiner, mais il retient la théorie des chenilles processionnaires qui semble coller aux symptômes. L’interne nous explique les risques de l’anesthésie, nous parle de la réaction aux chenilles processionnaires qui sont très dangereuses pour le chien car la langue peut se nécroser, ce qui oblige à « amputer » la langue. Et si un chien ne peut pas boire et manger c’est la fin. Est-ce déjà arrivé ? Est-ce si grave que ça ? Il ne sait pas me dire.

Pas rassurant tout ça. Je laisse Igor à l’école vétérinaire et j’attends le lendemain. Je n’ai pas fermé l’œil  de la nuit, à 8h15 j’appelle aux nouvelles. L’interne me dit que la nuit s’est bien passée, Igor est stable, il avait la langue toute gonflée, donc chenilles c’est quasiment sûr, que je peux venir le chercher à 10h, mais il n’est pas tiré d’affaire, sa langue peut se nécroser, etc. Mais quand même le pire est passé. La sœur d’Igor India a eu ce même problème avec les chenilles processionnaires l’année dernière et elle s’en est sortie sans problème à long terme.

Je vais chercher Igor et j’attends longtemps mais quand Igor sort enfin il est bien content de me voir, je vois tout de suite qu’il a retrouvé son état normal et je suis vraiment soulagée. Le docteur me donne le rapport, l’ordonnance, et la facture de 300€ que j’acquitte, l’école me remboursera.

Toutes ces histoires de nécroses de la langue m’inquiètent, je surveille de près la couleur de la langue d’Igor, je la prends en photo, et heureusement elle reste bien rosée. Ça fait 9 jours et la langue d’Igor va bien. OUF ! Plus de peur que de mal.

Ces chenilles processionnaires sont un gros problème car il y en a partout à Toulouse, même en ville ! Depuis quelques années il y en a dans notre pin et maintenant sur un cèdre aussi. Les premières années j’arrivais à atteindre les branches touchées et je les coupais. L’année dernière les nids étaient trop hauts, nous avons fait appel à un professionnel. Il est revenu cette année et a enlevé tous les nids, mais cette fois-ci nous avons opté pour la solution radicale et il va revenir abattre les deux arbres en question.

Le problème des chenilles processionnaires c’est que quand on a un arbre qui les attire (le pin noir d’Autriche est leur habitat favori), elles reviennent tout le temps. Les chenilles se transforment en papillon qui vont faire des nids partout. On peut mettre des pièges, mais ils marchent mal et sont chers, il faut les remplacer tous les ans, et on n’est jamais à l’abri de chenilles qui tombent au sol à cause du vent.

Donc nous avons opté pour la solution radicale. Abattre les arbres ne veut pas dire que nous n’aurons jamais plus de chenilles processionnaires dans notre jardin, mais cela va limiter leur habitat et les éloigner un peu.

Pour résumer : si votre chien vomit et se met à saliver ennormément, a l’air affolé, consultez un vétérinaire en urgence.

Nid de chenilles processionnaires

Et pour finir, voici la langue d’un chien très affecté par les chenilles. Pauvre toutou ! Heureusement, Igor n’a pas de problèmes, il l’a échapé belle !

Langue de chien atteint par les chenilles processionnaires

Igor boite

Ce matin au réveil, sans aucune raison apparente, Igor boitait. Il avait mal à la patte arrière droite et ne voulait pas la poser au sol. J’ai regardé pour voir s’il avait quelque chose au coussinet et je n’ai rien vu. Je ne comprends pas du tout comment il a pu se faire mal, mais visiblement, il a mal. J’ai  prévenu son éducatrice, et au lieu de l’amener l’école, elle m’a demandé si je pouvais l’amener chez le vétérinaire. No problem. La remplaçante du docteur Guigui a pu nous recevoir deux heures plus tard.

Igor chez le vétérinaire
La vétérinaire examine la patte d’Igor

 

IMG_0836 Vétérinaire examine Igor (7)
La vétérinaire examine les oreilles d’Igor

L’école des chiens guides de Toulouse dépense sans compter pour la santé des chiens et la famille d’accueil n’a pas besoin de faire d’avance, tant que le chien va au cabinet du Dr Guigui, ils se débrouillent pour la facturation avec l’école. La vétérinaire l’a vu boiter en entrant, mais dès qu’il a fait quelques pas, il peut marcher relativement normalement. Elle examine Igor dans tous les sens, lui tend et détend la patte arrière, fait pression ici et là, prend son temps, examine les coussinets, les oreilles, etc. Elle ne trouve pas de signes très alarmants (et les hanches d’Igor ont été radiographiées et sont bonnes). Elle pense que c’est musculaire, va lui donner un traitement et on surveille. Elle lui a fait une injection anti-inflammatoire, deux injections pour ses rappels, et m’a donné les cachets pour les jours qui viennent. Tout devrait rentrer dans l’ordre dans la semaine, mais repos, petites balades dans le village en laisse, il faut rester au calme.

Igor va avoir largement le temps de se reposer ! Il reste à la maison cette semaine, puis les deux semaines suivantes son éducatrice Laetitia sera en remise, donc il restera aussi chez nous. Trois semaines sans travailler ! J’espère qu’il ne va pas tout oublier !

IMG_0836 Vétérinaire examine Igor (12)
Igor vient chercher une caresse sous le bureau de la vétérinaire
IMG_0838 Igor me regarde impatient d'en finir avec la vétérinaire
Igor me regarde et semble dire : c’est fini les misères, on peut rentrer ?

 

Igor s’est blessé

Igor s’est blessé

 

Igor le lendemain de son opération
Igor le lendemain de sa blessure après l’opération

Vendredi dernier lors de notre balade habituelle Igor a passé sa pate avant gauche dans une grille d’égout étrange avec un angle très coupant (photo plus bas). Le fait de tomber dans le trou l’a surpris et il a violement retiré sa pâte et s’est fait une très vilaine coupure de 10 cm de long et profonde.

Il a pleuré et un peu boité, mais la plaie n’a pas beaucoup saigné. Je n’ai pas vraiment vu combien la plaie était grande et impressionnante avant de bien la regarder pour la nettoyer une fois rentrés chez nous. En chemin (2km, il se fait toujours mal loin de la maison !) j’ai pris rendez-vous chez son vétérinaire en urgence parce que même sans avoir regardé de près il était clair que c’était une méchante plaie.

 

Bouche d'égout sur laquelle Igor s'est blessé
Bouche d’égout sur laquelle Igor s’est coupé. Regardez bien l’angle droit de la photo, on voit qu’il y a laissé des poils.

Quand le Dr Guigui a vu la plaie il lui a immédiatement fait plusieurs injections, dont une de morphine. Pauvre toutou a eu très mal et tremblait. C’est dans ces cas-là que je suis encore plus reconnaissante des services des vétérinaires ! Ils savent soigner mais aussi soulager, ce qui dans ce cas était vital.

Le docteur a tout de suite vu que le muscle était coupé, donc pas possible de simplement utiliser des agrafes. Il fallait anesthésier Igor et le recoudre avec plusieurs rangées de points internes et externes. Du fait de l’heure tardive de l’opération Igor a dû passer la nuit à la clinique, mais là aussi vétérinaire super qui m’a appelé pour me rassurer après l’opération et m’a invitée à venir le chercher dès le lendemain 9h. Il m’a aussi dit qu’un tendon était coupé mais qu’il pensait qu’Igor s’en remettrait car il marchait déjà sans boiter, ce qui est bon signe. Igor et moi avons passé une très mauvaise nuit, mais quelle joie de le retrouver le lendemain avec son gros pansement !!!

Je vous rassure, c’est toujours lui le plus beau, le plus grand, et le plus fort ! Il se remet bien et cette mésaventure ne devrait pas compromettre son brillant avenir.

 

On s’est fait une grosse peur :-(

Comment une sortie sympa se termine aux urgences vétérinaires

Toulouse Fête de la Musique 2014Hier soir c’était la fête de la musique. Nous avons décidé d’aller faire un tour au centre de Toulouse avec Igor. Nous nous sommes promenés dans les petites rues de Toulouse en passant à l’ombre car il faisait très chaud. Le monde et la musique ne font pas peur à Igor, il était calme et se tenait très bien. Jusque là, tout va bien.

Igor a chaudPuis nous avons rencontré des amis et on s’est assis à un café dans une petite rue semi-pietonne où il n’y a pas de trottoir. Toutes les rues du centre était fermées aux voitures, donc on ne s’est pas méfié. Nous avons choisi une petite table à l’ombre, la serveuse nous a amené nos boissons et on a profité d’une belle soirée.

Toulouse Fête de la MusiqueOn discute, il y a de la musique et une bonne ambiance, tout va bien. C’est là que les choses se gâtent. Nous n’avons pas fait attention à la grosse camionnette de location qui s’était infiltré dans notre petite rue et  tournait à gauche. Je ne sais pas comment il a fait pour rouler dans l’hyper centre quand tout était fermé aux voitures, mais c’est trop tard pour y penser. Le conducteur ne savait visiblement pas comment conduire un véhicule si gros parce que l’arrière du camion a poussé la chaise de ma fille et sa roue arrière est passé sur la patte avant droite d’Igor. Se rendant compte qu’il avait touché quelqu’un le conducteur arrête sa camionnette, sur la patte d’Igor. Tout le monde a hurlé, le chien le plus fort de tous, et en quelques secondes le camion avait libéré Igor, mais le pauvre chou s’est retrouvé avec une roue de camion sur sa patte pendant au moins 30 secondes.  Son cri de détresse nous a fendu le coeur. Vous savez quand un enfant se fait très mal sous vos yeux ? Et bien là c’était pareil.

Igor à la Fête de la MusiqueJ’ai pris Igor dans me bras sachant qu’il fallait trouver un vétérinaire tout de suite. Mais c’est samedi soir, la seule solution ce sont les urgences vétérinaires à l’école vétérinaire de Toulouse. Ils ont répondu au téléphone immédiatement et m’ont dit de venir.

C’était un accident très impressionnant, MAIS : il n’y avait pas de sang, Igor a cessé de pleurer rapidement, et semblait choqué et stressé plus qu’autre chose, J’ai fait de mon mieux pour qu’il ne pose pas la patte au sol, mais lui voulait se lever. Une personne a amené des glaçons pour atténuer la douleur, mais Igor ne voulait pas non plus des glaçons.

L’hyper-centre étant fermé à la circulation, nous avons dû retourner à la voiture à pieds (1 km environ) et Igor ne voulait pas se laisser porter. Porter un chien de 32 kg qui se débat s’est impossible, du moins pour nous. Et comme il marchait sans boiter et sans gémir, nous sommes retournés à la voiture doucement.

J’avais du mal à la croire, je pensais qu’il était probable qu’il ait une blessure grave,  mais Igor a marché–lentement–sans se plaindre. Vous savez comme on leur fait des papouilles à nos chiens ? Bon, là c’était puissance 10.

Direction école vétérinaire. Du temps qu’on y arrive, Igor dormait paisiblement au sol du siège passager de la voiture. Climatisation à plein régime, il avait enfin cessé d’haleter. Deux jeunes étudiantes vétérinaires nous reçoivent, examinent Igor qui ne se laisse pas vraiment faire, et vont faire leur rapport à l’interne. Ils pensent qu’Igor n’a rien, mais je trouve qu’il tiens sa patte droite un peu vers l’extérieur. J’insiste un peu et ils font une radio.

Rx IgorJe ne sais pas si ça vous parle cette radio, mais il n’y a rien de cassé. 3500 kg sur son pied avant droit, et rien de cassé. Il est vraiment solide Igor. Comme je le dis toujours c’est le plus grand, le plus beau, et le plus fort. Le vétérinaire dit repos pendant 48 h, mais Igor va très bien. Etonnant !

Reste à savoir s’il a pris une grosse peur. Je ne sais pas, il va falloir tester. Mais son attitude est parfaitement normale aujourd’hui. Il marche sans boiter, il court toujours après les papillons, il saute de joie quand il me voit, bref, Igor comme toujours. Il me tarde demain de pouvoir en parler avec Laetitia parce que je me sens un peu coupable. Peut-être qu’un élève chien guide doit rester à la maison le soir de la Fête de la Musique.  Mais heureusement, plus de peur que de mal.Capitole Toulouse