Chenilles processionnaires

chenilles processionnaires
Suivez-nous dans l'aventure !
RSS
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://elevechienguide.com/chenilles-processionnaires/
Twitter
Visit Us
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest

Igor-trompe-la-mort. Une chenille processionnaire l’a rendu tellement malade que je le voyais mort. Mardi 3 mars en rentrant de la balade vers 15 h Igor a voulu rester dans le jardin. No problem, c’est tout fermé, il ne risque rien.

Vers 16 h, Igor vomit ses croquettes. OK, je surveille. A 17 h il vomit de nouveau. Étrange. A 18 h toute la famille doit partir, nous avons rendez-vous chez le notaire. J’aurais pu prendre Igor, mais comme il vomit deux fois, ce n’est pas le moment. Je le laisse avec Luna le grand caniche et Ananas la chatte.

Trois heures plus tard (21 h) nous rentrons et Igor est derrière la porte, il est visiblement affolé, pleure, a la gueule toute mouillée de bave, a l’air d’avoir quelque chose coincé sur le côté gauche de la bouche. Je le mets immédiatement dans la voiture et nous partons vers l’école vétérinaire qui assure les urgences de nuit.

En chemin j’essaie de comprendre ce qui a pu lui arriver. Je suppose qu’il a quelque chose coincé dans la bouche, mais quoi et comment ? Rien ne s’est passé pendant la balade, ça doit être quand il est resté dehors. Dans le jardin alors, mais quoi ? Igor aime les bâton, il a peut-être mâché quelque chose qui s’est coincé ? Il ne me laisse pas regarder et a visiblement très mal. Pourquoi a-t-il vomit ? Est-ce lié ou non ?

D’un coup il me vient une horrible idée, et si c’était une chenille processionnaire ? Je sais qu’il y a des nids dans notre pin, on les fait enlever en mars, mais ce n’est pas encore fait cette année. Je n’ai pas vu de chenilles, mais comme il a beaucoup plu, je n’ai pas passé beaucoup de temps dans le jardin.

En arrivant à l’école deux étudiants en 4ième et 5ième année évaluent Igor. Il ne leur donne pas l’impression d’être critique, il remue un peu la queue. L’hyper salivation est étrange, mais ça ne doit pas être grave. Je leur parle de mon hypothèse chenilles processionnaires, et là tout d’un coup, ils nous prennent plus au sérieux

Assez rapidement l’interne vient nous voir et indique qu’il va devoir endormir Igor car il ne se laisse pas examiner, mais il retient la théorie des chenilles processionnaires qui semble coller aux symptômes. L’interne nous explique les risques de l’anesthésie, nous parle de la réaction aux chenilles processionnaires qui sont très dangereuses pour le chien car la langue peut se nécroser, ce qui oblige à « amputer » la langue. Et si un chien ne peut pas boire et manger c’est la fin. Est-ce déjà arrivé ? Est-ce si grave que ça ? Il ne sait pas me dire.

Pas rassurant tout ça. Je laisse Igor à l’école vétérinaire et j’attends le lendemain. Je n’ai pas fermé l’œil  de la nuit, à 8h15 j’appelle aux nouvelles. L’interne me dit que la nuit s’est bien passée, Igor est stable, il avait la langue toute gonflée, donc chenilles c’est quasiment sûr, que je peux venir le chercher à 10h, mais il n’est pas tiré d’affaire, sa langue peut se nécroser, etc. Mais quand même le pire est passé. La sœur d’Igor India a eu ce même problème avec les chenilles processionnaires l’année dernière et elle s’en est sortie sans problème à long terme.

Je vais chercher Igor et j’attends longtemps mais quand Igor sort enfin il est bien content de me voir, je vois tout de suite qu’il a retrouvé son état normal et je suis vraiment soulagée. Le docteur me donne le rapport, l’ordonnance, et la facture de 300€ que j’acquitte, l’école me remboursera.

Toutes ces histoires de nécroses de la langue m’inquiètent, je surveille de près la couleur de la langue d’Igor, je la prends en photo, et heureusement elle reste bien rosée. Ça fait 9 jours et la langue d’Igor va bien. OUF ! Plus de peur que de mal.

Ces chenilles processionnaires sont un gros problème car il y en a partout à Toulouse, même en ville ! Depuis quelques années il y en a dans notre pin et maintenant sur un cèdre aussi. Les premières années j’arrivais à atteindre les branches touchées et je les coupais. L’année dernière les nids étaient trop hauts, nous avons fait appel à un professionnel. Il est revenu cette année et a enlevé tous les nids, mais cette fois-ci nous avons opté pour la solution radicale et il va revenir abattre les deux arbres en question.

Le problème des chenilles processionnaires c’est que quand on a un arbre qui les attire (le pin noir d’Autriche est leur habitat favori), elles reviennent tout le temps. Les chenilles se transforment en papillon qui vont faire des nids partout. On peut mettre des pièges, mais ils marchent mal et sont chers, il faut les remplacer tous les ans, et on n’est jamais à l’abri de chenilles qui tombent au sol à cause du vent.

Donc nous avons opté pour la solution radicale. Abattre les arbres ne veut pas dire que nous n’aurons jamais plus de chenilles processionnaires dans notre jardin, mais cela va limiter leur habitat et les éloigner un peu.

Pour résumer : si votre chien vomit et se met à saliver ennormément, a l’air affolé, consultez un vétérinaire en urgence.

Nid de chenilles processionnaires

Et pour finir, voici la langue d’un chien très affecté par les chenilles. Pauvre toutou ! Heureusement, Igor n’a pas de problèmes, il l’a échapé belle !

Langue de chien atteint par les chenilles processionnaires