Comment vous allez faire pour laisser partir ce chien ?

Comment vous allez faire pour laisser partir ce chien ?
Suivez-nous dans l'aventure !
RSS
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://elevechienguide.com/comment-vous-allez-faire-pour-laisser-partir-ce-chien/
Twitter
Visit Us
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest

Comment vous allez faire pour laisser partir ce chien ? C’est la question qu’on m’a posé mille fois ces deux dernières années. Ma réponse était toujours : ma fille aussi va partir un jour, ça fait partie de la vie, c’est naturel, Igor est un chien guide d’aveugle, il a un métier. Mais la vraie réponse, maintenant que j’ai bouclé la boucle, est un peu plus subtile.

La vérité est que j’ai passé dimanche dernier avec le cœur lourd et la larme à l’œil. Cela est rare pour moi, mais penser que le lendemain je devrais ramener Igor à l’école et qu’il ne rentrerait plus m’a mis un grand coup. Je m’y attendais, mais c’est dur quand c’est l’heure. J’avais beau me dire « personne n’est mort, arrête ta connerie » j’étais terriblement triste. Heureusement cet état d’âme n’a pas duré. Lundi j’ai rencontré Nicolas « en vrai » et cela m’a fait le plus grand bien !

La poudre magique qui rend la situation plus facile quand on a le cœur gros, c’est le rapport humain. J’aurais eu beaucoup plus de mal avec un maître-chien moins sympa. Mais pour ce qui est d’être sympathique, avec Nicolas on a tiré le gros lot ! Non seulement ça, mais nous n’avons eu aucun mal à trouver des points communs entre nous. Grand prématuré (6 mois) il est aveugle de naissance et il a aussi des difficultés auditives (corrigées avec appareillage). Fermez les yeux et bouchez-vous les oreilles pendant une heure. Vous ne voulez pas le faire ? Je comprends, je préfère garder mes sens moi aussi, mais j’ai essayé, c’est difficile à vivre. Ma fille est aussi une grande prématurée (elle aussi née à 6 mois de gestation), mais elle s’en est sortie sans séquelles. Coup de chance, ça aurait pu être elle, comme ça pourrait être moi qui perd la vue un jour. La vie ne distribue pas les cartes de façon égales et il y a des choses qu’on ne peut pas changer.

Mais Nicolas a pris les billes qu’il a et il a fait au mieux. Il a fait des études (bac +5, excusez du peu !), il est juriste dans l’administration, passe des concours pour avoir de l’avancement comme tout le monde, et fait son chemin de façon exemplaire. En plus il apprécie la valeur des nouvelles technologies, comme nous. Mon iPhone m’a changé la vie, mais pour les non-voyants c’est encore plus utile ! Nicolas a su apprendre à utiliser les technologies qui rendent la vie plus facile pour les déficients visuels aujourd’hui : une plage Braille (texte écrit vers texte tactile), JAWS (qui lui lit tout ce qui se trouve sous Windows), Voice Over (lecteur d’écran Apple sous iOS), et petit clavier Blue Tooth avec lequel il écrit des SMS à une vitesse incroyable, comme un adolescent !

Nicolas prend aussi la responsabilité de son troisième chien guide. Je ne dis pas que c’est facile de se déplacer à l’aide d’un chien guide (j’ai essayé pendant 10 minutes, dur dur !), mais ça s’apprend, et il faut reprendre cet apprentissage avec chaque nouveau chien. Qu’à cela ne tienne, Nicolas le fait ! Il ne lui manque qu’une chose à Nicolas : l’art de la photo canine. Oui, je veux des photos d’Igor ! Mais là aussi, il veut apprendre. Et tant qu’on y est, c’est l’occasion pour moi d’observer comment Nicolas fait avec Voice Over parce que c’est un grand mystère pour moi. Il va me montrer ce soir !

J’ai fait beaucoup de rencontres fantastiques depuis que je suis famille d’accueil à l’école de chiens guides de Toulouse mais avoir l’occasion de tisser des liens d’amitié avec Nicolas c’est la cerise sur le gâteau. Et Igor restera toujours Igor, l’irremplaçable. Le chien à qui il ne manque que la parole. Laetitia–qui a formé de nombeux chiens–dit qu’Igor c’est le Bouddah des chiens guides, Mr. Zen Attitude. Pour moi cela veut dire le chien parfait, tout simplement !

Et en plus Igor a passé le repas que nous avons partagé hier couché aux pieds de son maître. Il n’avait que l’embarras du choix. Autour de la table il y avait sa famille d’accueil au complet, son éducatrice qu’il adore, et son maître Nicolas. Et bien il a passé un long moment aux pieds de Nicolas. Je ne dis pas que c’est surnaturel, mais les chiens-guides tissent des liens très rapidement avec leur maître, et quand le maître se donne le mal d’apprendre comment faire c’est magique.

Donc à la question initiale la réponse c’est qu’il faut miser sur les relations que l’on lie, pas seulement avec le chien, mais aussi avec son maître déficient visuel. Je laisse Igor partir avec confiance. Son éducatrice Laetitia a fait un travail remarquable, il connait son métier, et ils fera bon chemin avec Nicolas. C’est ce que nous souhaitons tous aux êtres que nous aimons, humain ou canin.

 

Comment vous allez faire pour laisser partir ce chien ?
David, Marianne, Nicolas, Laetitia, et Luna autour de la table.

 

 

2 réflexions sur « Comment vous allez faire pour laisser partir ce chien ? »

Laisser un commentaire