Nicolas et Igor en promenade

Très bon travail de contournement de la part d’Igor et bonne communication entre le chien et le Nicolas. Igor est concentré et donne l’impression qu’il sait exactement ce qu’il doit faire.

Description de la vidéo : Nicolas et son chien guide Igor en balade dans un lotissement. Contournement d’un poteau et d’une poubelle. Contournement de branches en hauteur. Au premier passage, Igor ne les avait pas remarquées, ici nous voyons Nicolas lui demander de repasser devant en faisant attention aux branches.Puis contournement d’une voiture qui aurait dû se garer sur la chaussée et pas sur le trottoir ! Igor a été formé à l’association des chiens guides d’aveugle Toulouse grand sud. Il fait équipe avec Nicolas depuis 5 mois.

Une fin qui est aussi un début

Toutes les bonnes choses ont une fin
Igor est « à sa place » dans l’entrée juste en dehors de notre cuisine. Mais il regarde tout ce qui se passe dans la cuisine avec son air débonaire et ses pattes croisées.

Que le temps passe vite ! C’est le dernier week-end d’Igor chez nous en tant qu’élève. Il reviendra nous voir, nous irons le voir, mais pour ce qui est d’avoir la compagnie d’Igor au jour le jour, c’est fini. Mais si Nicolas doit faire garder Igor pour quelque jours il sait où nous trouver, nous sommes volontaires d’office 🙂

Quelle chance nous avons eu d’avoir Igor avec nous pendant deux ans ! Il y a de nombreuses petites habitudes d’Igor vont me manquer : les léchouilles, la promenade du doudou, son enthousiasme quand nous sortons, ses pleurs de joie, quand il se couche à sa place dans l’entrée mais que sa tête dépasse pour voir ce qui se passe dans la cuisine (voir photo plus haut), quand il se roule sur le dos pour qu’on lui fasse une gratouille.

Et l’autre chose qui va me manquer c’est d’amener Igor en balade. Ma chienne Luna et moi faisons cette même promenade d’environ 5 kilomètres depuis des années. C’est un chemin banal, mais remplis de bons souvenirs. Voici une petite vidéo qui montre Luna et Igor sur notre chemin préféré. Il ne s’y passe pas grand chose. Les chiens courent, sautent, Igor poursuit quelques papillons, à un moment Luna part en courant après un chat (je l’avoue, elle a plein de mauvaises habitudes) et le chat s’enfuit. Igor lui aussi court après le chat, mais les deux chiens reviennent bredouille, comme toujours. On voit un chien beige qui vient nous dire bonjour, Igor boit à la fontaine, puis on les voit qui ouvrent la marche devant moi sur le retour vers la maison. C’est rien mais c’est tout parce qu’on y voit des chiens heureux.

Détente : les chiens jouent avec un Nerf Ball

Description de la vidéo : Aujourd’hui, avant d’aller chercher Igor à l’école des chiens guides de Toulouse, j’ai mis dans mon sac la balle qui rend les chiens fous : le Nerf Ball. C’est un ballon ovale doté d’un couic très fort qui est le jouet préféré d’Igor et que tous les autres chiens lui volent immédiatement.

Dans la vidéo on voit 5 chiens courrir après la balle. Jake (un grand chien noir) est à la tête du groupe avec la balle en bouche. Igor essaie de la lui prendre mais n’y arrive pas. Il y a aussi trois autres chiens beiges qui essaient mais n’y arrivent pas non plus. Jake le boss ! Ensuite on voit Laetitia Nerf Ball en main et les chiens la suivent. Puis on voit Igor qui déambule vers moi. Et enfin on voit la nouvelle recrue de l’école de Toulouse, une petite chienne au poil beige de 8 semaines qui répond au nom de Lipsie qui dit bonjour à Igor et renifle la balle.

Description of video: Today before I picked up Igor at the Guide Dog School in Toulouse I put a Nerf Ball in my bag. It’s an oval ball with a strong squeek and it’s Igor’s favorite toy that somehow the other dogs always manage to steal from him.

In the video there are 5 dogs going after the ball. Jake is a large black labrador who leads the pack with the ball in his mouth. Igor tries to steal it from him but he cannot. Then we see that when Laetitia has the ball in her hand all the dogs follow her. Then we see Igor walking towards me. And finally we see the latest pup to arrive at the Toulouse Guide Dog School, a yellow lab called Lipsie who says hello to Igor and snifs the ball.

Vidéo : démonstration de Guidage avec Igor et Laetitia

Cliquer di-dessus pour accéder à la vidéo. La description audio complète est ci-dessous.
Texte : « Bonjour, je suis Igor, le chien guide d’aveugle. » Photo d’Igor de face couché dans l’herbe. Igor est un labraniche (croisé labrador + grand caniche) noir à la barbe rousse. Il a 22 mois. Photo d’Igor et de son éducatrice Laetitia. Elle a un genou au sol et il est couché devant elle. Texte qui dit « La jolie fille c’est Laetitia, mon éducatrice. » Plusieurs photos où Igor fait le pitre, se roule par terre devant elle, Laetitia sourit. Texte qui dit « Je fais le clown pour la faire rire, mais elle m’a tout appris ».

Vidéo d’Igor et Laetitia qui font une démonstration de guidage sur la piste de l’école de Toulouse. La piste de démonstration propose de nombreux éléments que l’on retrouve dans la rue, mais en dimensions réduites avec des obstacles divers concentrés sur un petit espace. Départ sur une ligne droite avec la chaussée à droite. Igor regarde le public qui est sur l’estrade. Il y a un obstacle sur la gauche, Igor serre à droite de sorte que Laetitia n’ait pas à descendre sur la chaussée. Le trottoir fait un coude vers la droite. Igor et Laetitia tournent vers la droite avec Igor aussi loin de la chaussée que possible. Igor longe une clôture. Le public est de l’autre côté de la clôture à la gauche d’Igor. Dans le public il y a un chien guide qui s’avance vers la clôture au passage d’Igor et les chiens se regardent. Igor fait une petite pause de quelques secondes. Un mètre plus loin l’équipe rencontre un obstacle qui coupe tout le trottoir.

Igor contourne l’obstacle sans marquer l’arrêt, Laetitia lui fait refaire l’exercice et la narratrice explique l’erreur du chien. Magali : « On voit que le chien a commis une erreur, il est descendu sur la route sans avoir marqué l’arrêt, donc on le lui signifie. » Laetitia replace le chien correctement et Igor contourne l’obstacle en marquant bien la descente et la remontée sur le trottoir. Igor reste le moins de temps possible sur la chaussée et continue son chemin. Quelques mètres plus loin il y a des poteaux qui obligent Igor et Laetitia a faire des zigzags, Igor fait contourner sans que Laetitia ne touche rien.

Laetitia demande un arrêt sans démarcation au sol. Magali explique : « Là on demande au chien l’arrêt. L’arrêt en fait c’est une intersection non matérialisée, c’est une chose que l’on rencontre de plus en plus souvent en ville parce que partout maintenant c’est la mode des zones 30, des zones 20, donc on met tout à plat. Alors ça rend service aux personnes qui sont en fauteuil roulant, mais pour les personnes déficientes visuelles c’est une difficulté de plus parce que cela enlève des repères tactiles au sol. Donc le chien va devoir marquer des intersections de rue alors qu’au sol tout est lisse, tout est plat. » Pendant que Magali explique l’arrêt, Laetitia et Igor tournent à droite et rencontrent un obstacle qu’on ne voit pas bien sur la vidéo. Igor s’arrête et avance avec précaution. Igor tourne à droite.

Laetitia demande les lignes (passage clouté) à droite et Igor l’amène devant les lignes et marque bien le dénivellement en posant ses pattes avant sur les lignes. Puis immédiatement des lignes à gauche, Igor s’assoie pour marquer les lignes. L’équipe continue tout droit. Laetitia demande une montée sur la gauche, Igor l’amène à l’escalier ajouré et lui indique la rampe avec le nez. La narratrice explique les recherches que le chien est capable d’effectuer. Magali : « Donc, comme je vous le disais, le chien est capable de faire tout un tas de recherches, il est capable de trouver une porte, l’ascenseur, la montée, la descente, l’escalator, le siège, le bus. » Igor et Laetitia montent les escaliers, mais Igor s’attarde un peu à renifler les escaliers, Laetitia l’encourage a continuer son chemin. La narratrice Magali explique : « Le chien indique la descente, c’est à dire qu’il coupe la route à la personne déficiente visuelle de façon à mettre la personne en sécurité. »

Igor prend un virage à droite après la passerelle. Laetitia demande les lignes à gauche et Igor indique bien la descente et la montée du trottoir. Magali : « Donc on lui demande à gauche les lignes. » Magali : « Là on a un vélo qui obstrue le trottoir donc le chien va devoir faire un contournement. » Igor marque bien la descente et montée du trottoir et contourne l’obstacle rapidement. La narratrice explique : « Là on a une situation d’obstacle en hauteur. Il faut savoir que ce c’est ce qui est le plus difficile à gérer pour le chien parce que de leur hauteur à eux c’est quelque chose qui est difficile à évaluer. Donc c’est quelque chose qui est difficile, qui n’est pas du 100%, il peut arriver que des obstacles en hauteur ne soient pas perçus par le chien, mais on va dire que c’est plus efficace que la canne blanche qui elle ne détecte aucun obstacle en hauteur. Igor marque bien l’obstacle en hauteur, s’en détourne, et le contourne correctement.

Avant de finir le parcours Igor passe entre deux barricades en faisant en sorte que Laetitia ne se cogne pas. Magali : « Voilà, merci, c’est terminé pour Igor (applaudissements), vous voyez que c’est un chien très tranquille, très posé. »

Texte de fin : Merci Laetitia ! Crédit musique : It’s Always Too Late to Start Over de Chris Zabriskie Licence Creative Commons Attribution.
Vous trouverez le reste de l’histoire d’Igor sur htttp://elevechienguide.com
La vedette : Igor, le chien guide d’aveugle de l’Association Chiens Guides d’Aveugle Toulouse Grand Sud.
La seconde vedette : Laetitia, éducatrice. Explications / narration : Magali, directrice de formation. Réalisation : Annie, famille d’accueil.
Plus d’informations sur http://elevechienguide.com

Description des images : Texte : « Bonjour, je suis Igor, le chien guide d’aveugle. » Photo d’Igor de face couché dans l’herbe. Igor est un labraniche (croisé labrador + grand caniche) noir à la barbe rousse. Il a 22 mois. Photo d’Igor et de son éducatrice Laetitia. Elle a un genou au sol et il est couché devant elle. Texte qui dit « La jolie fille c’est Laetitia, mon éducatrice. » Plusieurs photos où Igor fait le pitre, se roule par terre devant elle, Laetitia sourit. Texte qui dit « Je fais le clown pour la faire rire, mais elle m’a tout appris ». Vidéo d’Igor et Laetitia qui font une démonstration de guidage sur la piste de l’école de Toulouse. La piste de démonstration propose de nombreux éléments que l’on retrouve dans la rue, mais en dimensions réduites avec des obstacles divers concentrés sur un petit espace. Igor est en harnais, Laetitia n’est pas sous bandeau. Départ sur une ligne droite avec la chaussée à droite. Igor regarde le public qui est sur l’estrade. Il y a un obstacle sur la gauche, Igor serre à droite de sorte que Laetitia n’ait pas à descendre sur la chaussée. Le trottoir fait un coude vers la droite. Igor et Laetitia tournent vers la droite avec Igor aussi loin de la chaussée que possible. Igor longe une clôture. Le public est de l’autre côté de la clôture à la gauche d’Igor. Dans le public il y a un chien guide qui s’avance vers la clôture au passage d’Igor et les chiens se regardent. Igor fait une petite pause de quelques secondes. Un mètre plus loin l’équipe rencontre un obstacle qui coupe tout le trottoir. Igor contourne l’obstacle sans marquer l’arrêt, Laetitia lui fait refaire l’exercice et la narratrice explique l’erreur du chien. Laetitia replace le chien correctement et Igor contourne l’obstacle en marquant bien la descente et la remontée sur le trottoir. Le chien guide qui est dans le public remue la queue et je me demande s’il ne rit pas l’erreur de jeunesse d’Igor ! Igor reste le moins de temps possible sur la chaussée et continue son chemin. Quelques mètres plus loin il y a des poteaux qui obligent Igor et Laetitia a faire des zigzags, Igor fait contourner sans que Laetitia ne touche rien. Laetitia demande un arrêt sans démarcation au sol. La narratrice explique ce qu’est un arrêt et pourquoi il est important d’enseigner au chien de s’arrêter même là où il n’y a pas de délimitation sur la chaussée.. Pendant que la narratrice explique l’arrêt, Laetitia et Igor tournent à droite et rencontrent un obstacle qu’on ne voit pas bien sur la vidéo. Igor s’arrête et avance avec précaution. Igor tourne à droite. Laetitia demande les lignes (passage clouté) à droite et Igor l’amène devant les lignes et marque bien le dénivellement en posant ses pattes avant sur les lignes. Puis immédiatement des lignes à gauche, Igor s’assoie pour marquer les lignes. L’équipe continue tout droit. Laetitia demande une montée sur la gauche, Igor l’amène à l’escalier ajouré et lui indique la rampe avec le nez. La narratrice explique les recherches que le chien est capable d’effectuer. Igor et Laetitia montent les escaliers, mais Igor s’attarde un peu à renifler les escaliers, Laetitia l’encourage a continuer son chemin. Quelques pas sur la passerelle et Igor marque bien la descente en barrant le passage à Laetitia avec sa tête. Virage à droite après la passerelle. Laetitia demande les lignes à gauche et Igor indique bien la descente et la montée du trottoir. La narratrice explique qu’il y a un vélo qui obstrue le trottoir et qu’Igor va devoir le contourner. Igor marque bien la descente et montée du trottoir et remonte rapidement. La narratrice explique que l’équipe rencontre un obstacle en hauteur et ce que cela veut dire pour le guidage. Igor marque bien l’obstacle, s’en détourne, et le contourne correctement. Avant de finir le parcours Igor passe entre deux barricades en faisant en sorte que Laetitia ne se cogne pas. La narratrice conclue qu’Igor est un chien très tranquile et très posé. Sa famille d’accueil demande : « qui c’est le plus beau, le plus grand, et le plus fort ? » « C’est Igor ! » Texte de fin : Merci Laetitia. Crédit musique It’s Always Too Late to Start Over de Chris Zabriskie Licence Creative Commons Attribution. Vous trouverez le reste de l’histoire d’Igor sur elevechienguide.com La vedette : Igor, le chien guide d’aveugle de l’Association Chiens Guides d’Aveugle Toulouse Grand Sud. La seconde vedette : Laetitia, éducatrice. Explications : Magali, directrice de formation. Réalisation : Annie, famille d’accueil. Plus d’informations sur elevechienguide.com

Igor n’a plus peur du tapis roulant !

Notre première tentative à l’escalier roulant date de notre première visite de suivi, Igor avait donc 9 semaines. Echec total. Maintenant Igor a 15 semaines. Laetitia ne force pas le chien s’il n’est pas prêt, donc nous avons réessayé plusieurs fois sur des tapis roulants et escalators. Jusqu’à hier refus total. Mais, là avec l’aide d’un chien plus grand « Aka » et de bonnes saucisses de Strasbourg, Igor s’est laissé entrainer et il n’a plus peur du tout. Il lui fallait copier un « grand » et voilà ! Il a refait l’exercice avec moi, sans autre chien et sans Knacki. C’est un géni ce chiot !

Faceoff: Igor et le chat

Je m’inquiétais un peu de l’effet que ferait l’arrivée d’Igor sur notre chat et c’est vrai que le premier jour le chat s’est sauvé et n’est pas revenu pendant 24h. Mais depuis chaque jour le chat s’apprivoise de plus en plus, rentre dans la maison, s’approche un peu d’Igor, bref il y a de l’espoir.

Jack le chat attend Igor dans le caniveau

C’est bien connu, les chiens et les chats c’est rarement le coup de foudre. Il faut les habituer les uns aux autres, même quand le chat (Jack) a déjà l’habitude d’un chien (Luna). Dès sa première minute chez nous Igor s’est trouvé nez à nez avec Jack qui a fait le dos rond et a soufflé dans sa direction sans aucune provocation. Ma mission était de protéger le chiot (qui lui avait aussi déjà rencontré des chats dans son élevage) en m’interposant et en m’assurant que le chat trouve la sortie immédiatement. Ensuite j’ai tendu l’oreille et dès que j’entendais le petit claq de la chatière je m’inquiétais d’où était le chiot pour qu’il ne soit pas surpris. Une supervision de près est vitale car il arrive que le chat de la maison blesse le chiot très gravement. Une éducatrice m’a raconté qu’un chat a creuvé l’oeil d’un chiot dès son second jour en famille, ce n’est pas anodin du tout. Donc vigilence absolue les premiers jours, ne jamais laisser le chat et le chiot sans surveillance que ce soit dans la maison ou dans le jardin.

Jack a recommencé à rentrer de plus en plus dans la maison au troisième jour motivé par la faim et la pluie. Il n’y a plus eu d’épisode de soufflement de la part du chat, uniquement le dos un peu bondé, un chat qui se cache un peu, mais j’ai bien vu que le chat avait de moins en moins peur. Je ne dis pas que tout risque est passé pour le chiot, mais je pense que d’ici peu le chat va ignorer Igor de la même façon qu’il ignore Luna. Tout le monde m’a dit ça prend deux semaines, ça me parrait tout à fait cohérent avec ce que j’observe. Ca aide beaucoup qu’Igor sait déjà qu’il ne faut pas attaquer les chats, il est curieux envers Jack, mais pas du tout agressif. Je suppose que cela vient d’une bonne socialisation en élevage.