Conseils utiles à l’éducation canine

Conseils utiles à l'éducation du chiot

Pour ce qui est des conseils utiles à l’éducation canine on entend tout et n’importe quoi. Pour ma part, étant donné que j’ai souvent un chien avec moi, j’entends de tout et je rigole doucement aux bêtises que les gens bien intentionnés répètent sans aucun fondement et peu d’expérience. Tout ce que je mets en pratique je le tiens de personnes qui éduquent des chiens guides d’aveugle depuis des années et qui les ont mises en pratique avec des centaines de chiots qui sont, en tant que chiens guides d’aveugle, TRÈS bien adaptés à la vie en société. Essayez, vous verrez, ça marche !

Comment éduquer son chiot à la propreté

Cette vidéo donne les même conseils que j’ai reçu à l’école de chiens guides, à savoir :

  1. Ne pas gronder, dire « non » si on surprend le chiot en flagrant déli, le prendre aux bras et le poser sur l’herbe, tout en restant aussi calme que possible.
  2. Récompenser quand le chiot fait là où on veut qu’il fasse et combiner le fait de faire pipi ou caca avec une commande du genre « fais tes besoins » ou tout autre phrase qui vous convient. Le but est que le chiot sache faire sur commande à terme ce qui est bien pratique quand on voyage avec son chien.
  3. Ne pas nettoyer les salissures devant le chiot, SAUF les crottes à l’extérieur, là c’est bien de montre au chiot qu’il a fait bien et qu’on s’intéresse à ses déjections. Quand votre chiot salit à l’intérieur, mettez-le hors de vue et nettoyez. Pas besoin de produits spéciaux, votre nettoyant habituel et de l’eau chaude suffit.
  4. Limiter le champ d’action du chiot pour le forcer à se retenir de plus en plus longtemps. Par « limiter » je veux veut dire que le chiot dort dans un vari-kennel la nuit (le sortir une fois dans la nuit surtout si vous vous levez vous-même pour aller aux toilettes !), et pendant la journée garder le chiot près de soi en fermant les portes pour que le chien ne puisse pas s’éloigner et aller pisser quelque part « en douce ». Le chiot ne fera pas tout près de vous si vous lui  avez dit non lorsque vous l’avez surpris en fraglant déli, mais il doit sortir toutes les 1/2 heures à 1 heure, il est encore petit !
  5. On sait aussi qu’un chiot–comme nous humains–va vouloir faire pipi quand il se réveille, donc lui proposer de faire ses besoins dès qu’il se réveille. Pour les cacas, c’est généralement assez rapidement après avoir mangé, prévoir de sortir le chiot dans les 5-10 mn après un repas et attendre que ça vienne. Courrir (après un jouet ou avec vous) facilite l’élimination.
  6. Tenir un journal des heures d’élimination pour déterminer le meilleur système.
  7. La plupart des chiens ont tout compris et sont propres vers 5 mois, mais si vous suivez ces conseils cela peut aller plus vite et supprimer 90% des « accidents », vous vous arracherez moins les cheveux !

Comment décourager les mordillements

Votre chiot a certainement des dents fines et pointues, et ce n’est pas qu’il veuille vous faire mal, mais en jouant il peut facilement vous faire saigner. Comment lui « expliquer » qu’il doit faire très attention avec ses dents ?

  1. Ne pas prendre les mordillements à la légère, ne pas en rire, ne pas faire passer le message que tout cela vous amuse.
  2. Faire des bruits du genre aïe, aïe, aïe et lui taper doucement sur le nez. Plus le chiot fait mal, plus vos cris « aïe » seront fort et sincères, mais c’est important de faire du cinéma pour que le chiot comprenne qu’il a le potentiel de faire mal.
  3. Quand le chiot veut mordiller, lui proposer à la place un jouet qu’il peut mordre sans risque. Substituer ce qui est permis pour ce qui ne l’est pas.

Comment faire pour que le chien revienne quand on l’appelle

Tous les chiens (même les chiens adultes) peuvent apprendre à revenir correctement, mais il faut s’entraîner tous les jours en commençant dans des environnements faciles et augmenter la difficulté petit à petit. Ne jamais oublier la récompense : 1 croquette suffit, votre chien ne va pas devenir obèse parce qu’on lui donne 10 croquettes par jour en plus en travaillant les bonnes manières !

Facile : le chien est près de vous à la maison. Viens Médor ! Le chien s’approche et vous touche la main, croquette immédiatement. Puis le faire quand le chien est dans une autre pièce. Récompense dès qu’il arrive. Puis faire dans le jardin, à la voiture, dans des conditions différentes, mais toujours récompenser quand le chien vient. Ensuite faire hors de la maison avec une laisse longue. Récompenser. Sans laisse dans une rue peu passante. Sans laisse sur un chemin de campagne où le chien peut courrir et s’éloigner.

Difficile : faire revenir un jeune chien quand il y a d’autres chiens pas loin ou quand il y a de la nourriture (dans un parc où les gens mangent leur sandwich). Même un chiot bien élevé comme Massaï ne le fait pas bien à 100% (il n’a que 3 mois !) Mais c’est important de s’entraîner dans des conditions peu dangereuses, toujours récompenser quand le chien revient et ne pas hurler quand il ne le fait pas. Récompenser ce qui est bien et ignorer ce qui ne va pas. Si le chien ne revient pas, aller le chercher et recommencer plus loin. Si vous n’oubliez pas la récompense ça va marcher rapidement.