On s’est fait une grosse peur :-(

L'année d'Igor l'élève chien guide en photos
Suivez-nous dans l'aventure !
RSS
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://elevechienguide.com/on-sest-fait-une-grosse-peur/
Twitter
Visit Us
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest

Comment une sortie sympa se termine aux urgences vétérinaires

Toulouse Fête de la Musique 2014Hier soir c’était la fête de la musique. Nous avons décidé d’aller faire un tour au centre de Toulouse avec Igor. Nous nous sommes promenés dans les petites rues de Toulouse en passant à l’ombre car il faisait très chaud. Le monde et la musique ne font pas peur à Igor, il était calme et se tenait très bien. Jusque là, tout va bien.

Igor a chaudPuis nous avons rencontré des amis et on s’est assis à un café dans une petite rue semi-pietonne où il n’y a pas de trottoir. Toutes les rues du centre était fermées aux voitures, donc on ne s’est pas méfié. Nous avons choisi une petite table à l’ombre, la serveuse nous a amené nos boissons et on a profité d’une belle soirée.

Toulouse Fête de la MusiqueOn discute, il y a de la musique et une bonne ambiance, tout va bien. C’est là que les choses se gâtent. Nous n’avons pas fait attention à la grosse camionnette de location qui s’était infiltré dans notre petite rue et  tournait à gauche. Je ne sais pas comment il a fait pour rouler dans l’hyper centre quand tout était fermé aux voitures, mais c’est trop tard pour y penser. Le conducteur ne savait visiblement pas comment conduire un véhicule si gros parce que l’arrière du camion a poussé la chaise de ma fille et sa roue arrière est passé sur la patte avant droite d’Igor. Se rendant compte qu’il avait touché quelqu’un le conducteur arrête sa camionnette, sur la patte d’Igor. Tout le monde a hurlé, le chien le plus fort de tous, et en quelques secondes le camion avait libéré Igor, mais le pauvre chou s’est retrouvé avec une roue de camion sur sa patte pendant au moins 30 secondes.  Son cri de détresse nous a fendu le coeur. Vous savez quand un enfant se fait très mal sous vos yeux ? Et bien là c’était pareil.

Igor à la Fête de la MusiqueJ’ai pris Igor dans me bras sachant qu’il fallait trouver un vétérinaire tout de suite. Mais c’est samedi soir, la seule solution ce sont les urgences vétérinaires à l’école vétérinaire de Toulouse. Ils ont répondu au téléphone immédiatement et m’ont dit de venir.

C’était un accident très impressionnant, MAIS : il n’y avait pas de sang, Igor a cessé de pleurer rapidement, et semblait choqué et stressé plus qu’autre chose, J’ai fait de mon mieux pour qu’il ne pose pas la patte au sol, mais lui voulait se lever. Une personne a amené des glaçons pour atténuer la douleur, mais Igor ne voulait pas non plus des glaçons.

L’hyper-centre étant fermé à la circulation, nous avons dû retourner à la voiture à pieds (1 km environ) et Igor ne voulait pas se laisser porter. Porter un chien de 32 kg qui se débat s’est impossible, du moins pour nous. Et comme il marchait sans boiter et sans gémir, nous sommes retournés à la voiture doucement.

J’avais du mal à la croire, je pensais qu’il était probable qu’il ait une blessure grave,  mais Igor a marché–lentement–sans se plaindre. Vous savez comme on leur fait des papouilles à nos chiens ? Bon, là c’était puissance 10.

Direction école vétérinaire. Du temps qu’on y arrive, Igor dormait paisiblement au sol du siège passager de la voiture. Climatisation à plein régime, il avait enfin cessé d’haleter. Deux jeunes étudiantes vétérinaires nous reçoivent, examinent Igor qui ne se laisse pas vraiment faire, et vont faire leur rapport à l’interne. Ils pensent qu’Igor n’a rien, mais je trouve qu’il tiens sa patte droite un peu vers l’extérieur. J’insiste un peu et ils font une radio.

Rx IgorJe ne sais pas si ça vous parle cette radio, mais il n’y a rien de cassé. 3500 kg sur son pied avant droit, et rien de cassé. Il est vraiment solide Igor. Comme je le dis toujours c’est le plus grand, le plus beau, et le plus fort. Le vétérinaire dit repos pendant 48 h, mais Igor va très bien. Etonnant !

Reste à savoir s’il a pris une grosse peur. Je ne sais pas, il va falloir tester. Mais son attitude est parfaitement normale aujourd’hui. Il marche sans boiter, il court toujours après les papillons, il saute de joie quand il me voit, bref, Igor comme toujours. Il me tarde demain de pouvoir en parler avec Laetitia parce que je me sens un peu coupable. Peut-être qu’un élève chien guide doit rester à la maison le soir de la Fête de la Musique.  Mais heureusement, plus de peur que de mal.Capitole Toulouse