Nouvelle aventure avec Massaï et Céline

Massaï élève chien guide 10 semainesLe beau Massaï vient de terminer son premier suivi avec son éducatrice, Céline, qui a déjà remis 20 chiens et a ennormément d’expérience. Elle est très contente de ce joli petit chiot qui est né le 14-03-2016 au CESECAH et qui a donc 10 semaines à ce jour. Il est avec nous depuis six jours, et c’est vrai qu’au début il était très anxieux, pleurait beaucoup, et était très pot de colle. Mais toute la semaine il a fait de grands progrès et maintenant il n’y a pas trop de difficultés à s’éloigner pour aller renifler dans le jardin pour aller dormir quelque part. Céline a remarqué qu’il ne mordille pas aussi fort que d’autres chiots, qui n’a pas sans arrêt et le nez collé au sol pour tout renifler, et qu’il semble être bien dans sa peau. En promenade dans notre village, il a rencontré 5 chiens de suite derrière des clôtures et n’a montré aucun signe de peur ni de fuite. Il n’est pas coprophage et pas trop morphalou, il n’a encore rien détruit, et dort toute la nuit dans son vair-kennel sans le salir. Bref, un guérier pour qui les choses commencent super bien ! Bravo Massaï, tu es un chiot formidable !

Ses premiers fans

Elever un chiot ça se fait en famille. Comme vous le voyez, ma fille adhère au projet de tout coeur !

IMG_0758Compressed

Avant même qu’Igor vienne chez nous il a eu la visite de Joanne notre amie écossaise qui n’attend qu’une chose c’est que je parte en week-end pour qu’elle puisse s’en occuper 🙂 Elle est famille d’accueil depuis de nombreuses années et nous nous connaissons de notre autre passion, le basket féminin. En fait c’est un peu grâce à elle que j’ai décidé d’élever ce chiot, j’y pensais depuis des années, mais sans un peu d’encouragement peut-être ne l’aurais-je jamais fait. Merci Joanne !

IMG_0754Compressed

Et ici ma nièce qui s’est tapé deux heures dans les transports en commun pour venir voir la merveille dès qu’elle a pu. L’amour des chiens c’est génétique je pense.

IMG_0783Compressed

En fait tout le monde l’aime Igor, sauf peut-être la dame à la banque qui m’a jetté un oil noir. Je pense qu’elle n’était ni d’humeur pour les chiots ni pour les humains ce jour là. A part elle, tout le monde fait de grands sourires.