Le chien guide d’aveugle et les lieux publics

L’une des missions les plus importantes d’une famille d’accueil est d’habituer l’élève chien guide à bien se tenir et à rester calme et apte à faire son travail dans tous les lieux publics où les aveugles sont susceptibles de se rendre. Magasins, supermarchés, transports en commun, restaurants, écoles et universités, rues, manifestations en tous genres, administrations, bref partout où nous allons tous.

Je suppose que la plupart des aveugles ne vont pas au cinéma très souvent (quoi que ?) mais ils vont certainement au concert (il y a de nombreux exemples de musiciens aveugles), ils prennent des taxis, ils se rendent dans les lieux de culte, les administrations, les centres commerciaux, les hôpitaux et cabinets médicaux, bref, ils vont un peu partout comme les personnes voyantes. La loi dit qu’un aveugle et son chien guide peuvent entrer dans tous les lieux publics et utiliser tous les services qui sont a la disposition de tous. (Photo Antonio Cruz. Maître et son chien guide au Brésil.)

Guide dog in Brazil

MAIS, n’étant pas aveugle moi-même, je n’ai pas le droit d’entrer dans tous les lieux publics avec mon élève chien guide. Un aveugle a des droits, mais un éducateur voyant n’a pas forcément le droit d’entrer avec un chien. Donc je demande l’autorisation avant d’entrer avec Igor (en général avant d’amener Igor). Je me présente à l’accueil ou aux personnes de la sécurité et je montre la carte d’identité d’Igor et j’explique que j’élève un futur chien guide d’aveugle et je demande si je pourrai entrer avec lui. Jusqu’à présent les gens ont été charmants avec moi. Un seul endroit m’a refusé : le magasin Grand Frais à Toulouse. La personne responsable m’a dit qu’ils ne refuseraient pas l’entrée à un aveugle, mais qu’ils ne souhaitaient pas laisser entrer un chiot en formation de peur qu’il fasse des bêtises. Je n’ai pas insisté, mais parlons-en justement des bêtises qu’un élève chien guide pourrait faire.

Pipi, caca. Oui, c’est possible qu’il y ait un accident. Mais avant d’entrer je m’assure que le chiot a fait ses besoins récemment. Jusqu’à présent Igor n’a sali nulle part et plus il grandit, mois c’est probable qu’il salisse. L’éducation propreté fonctionne. Et s’il salissait ? Je proposerais de nettoyer s’ils veulent bien me laisser faire.

C’est de l’alimentaire, et si le chien devenait fou ? Tout d’abord Igor est bien nourri. Trois repas par jour à satiété. Je ne vais pas l’amener dans un magasin alimentaire si je sais qu’il a faim. Je devrais faire pareil pour moi, donc ça tombe bien 😉

Et s’il reniflait tout ? Oui, Igor aime bien renifler et en promenade je le laisse faire, mais aller au magasin ce n’est pas la même chose que la promenade. Un chien guide au travail doit apprendre à ne pas s’arrêter tous les mètre pour renifler, et je lui apprends à ne pas le faire. Comment je fais ? Je lui parle. J’attire son attention sur moi et je le récompense quand il fait ce qu’il faut. Je lui demande de s’assoir quand je m’arrête regarder un article. Je lui demande de se coucher quand je vais payer.

Quand je vais au magasin avec lui je fais quelques courses, mais 99% de mon attention est sur le chien et je suis là pour l’éduquer. C’est comme avec un enfant. On sait qu’un petit risque de casser quelque chose dans un magasin alors on le surveille de près. On ne laisse pas les enfants prendre tout ce qu’il leur fait plaisir au magasin. C’est pareil pour un chiot. Pour l’instant Igor n’a mis sa truffe sur aucun aliment, même ceux a sa hauteur, et j’œuvre pour que cela continue !

Le chien pourrait faire peur a un client. C’est vrai qu’il y a des gens–souvent des enfants–qui ont une peur maladive des chiens. Je veux éviter tout incident. En général à l’ouverture en semaine il n’y a pas grand monde, c’est le moment idéal pour éduquer un chiot. Je place Igor à ma gauche à 50 cm du chariot. Je me déplace lentement, je lui parle, je fais en sorte qu’il me regarde, je lui donne des commandes qu’il connait et je ne le laisse pas aller dans tous les sens. Pour l’instant Igor s’est tenu comme un grand 🙂

Je tiens à remercier particulièrement le magasin Auchan à Toulouse qui joue le jeu à 100%, mais aussi mon Carrefour Market à Pechbonnieu et l’Intermarché de l’Union où Igor est le bienvenu. Et maintenant c’est dimanche matin, nous allons au marché de plein vent !

guide dog in grocery store
(Photo http://raisingromero.blogspot.fr/ ceci n’est pas Igor mais Romero qui vit au Canada. Je vais essayer de photographier Igor au magasin, mais c’est pas simple !)

Pour en savoir plus : http://partoutavecmonchienguide.fr/ http://www.chiensguides.fr/site/infos/actualites_detail.php?form_ref=113